Le parcours proposé par le cabinet de chirurgie de l'obésité du CH Alpes Léman

Se faire opérer pour « guérir » d'une obésité sévère ou morbide est une décision importante qui nécessite une bonne préparation et un temps de réflexion suffisant après avoir eu les informations adaptées. Votre parcours débute dès la première consultation avec le chirurgien et durera de 6 mois à 1 an jusqu’à votre date d’intervention.

1ère consultation avec le chirurgien

L’objectif de la première consultation est de vous apporter tous les éléments nécessaires à votre réflexion et de vous permettre de poser toutes les questions qui vous seront utiles pour prendre votre décision.

Le but de cette consultation sera de :

  • Vous permettre de rencontrer le chirurgien

  • Confirmer le degré de gravité de votre obésité par le calcul de votre IMC et l'analyse des répercussions de votre obésité (répercussions médicales, physiques, sociales...)

  • Comprendre et connaitre l’histoire de votre obésité et les tentatives que vous avez entreprises par le passé pour la traiter (régimes, médicaments, etc.)

  • Vous présenter les différentes solutions envisageables : traitements médicaux et/ou interventions chirurgicales

  • Vérifier votre motivation pour envisager une intervention.

     

    Si le chirurgien valide votre souhait d’être opéré, vous recevrez diverses ordonnances pour commencer les examens afin d’évaluer votre état de santé général.

     

    Durant plusieurs mois, vous allez rencontrer différents professionnels, membres d’une équipe pluridisciplinaire (chirurgien, diététicien, psychologue, pneumologue, gastro-entérologue, endocrinologue, cardiologue, dentiste, gynécologue (pour les femmes), anesthésiste) qui vont vous informer et vous examiner. Ils peuvent également vous prescrire différents examens complémentaires (prises de sang, endoscopie œsogastroduodénale* et, si nécessaire, radiographies, évaluation de la fonction respiratoire et cardiaque, test de grossesse, évaluation bucco-dentaire).

LE PARCOURS DIETETIQUE (4 consultations minimum)

Il n’est pas question de mettre en place un régime ou un programme nutritionnel restrictif. Bien au contraire, nous voulons que vous retrouviez une bonne stabilité alimentaire.

L’objectif est de prendre en compte vos habitudes alimentaires générales (rythme de repas, comportement alimentaire, type de repas préparés, ect) et de vous donner les conseils adaptés pour avoir des habitudes compatibles aux changements alimentaires après l’opération.

Un bilan avec impédancemétrie sera réalisé pour analyser données corporelles (masse musculaire, masse grasse, masse hydrique) avant et après l’intervention.

Nous évaluerons votre engagement et motivation tout au long du parcours. C’est votre investissement personnel qui fera la réussite de cette opération : nous vous donnerons les clés pour y arriver, à vous de bien les utiliser !

Bilan d'évaluation

Après avoir passé tous les examens médicaux, votre dossier sera examiné lors d'une réunion multidisciplinaire (RCP) rassemblant les chirurgiens, un psychiatre, un anesthésiste, les diététiciennes, un gastro-entérologue et l’infirmière coordinatrice. Cette commission permettra de valider définitivement la décision d’intervention.

Le but de la 2ème consultation avec le chirurgien :

  • Vérifier que vous avez bien compris tout ce qu’il fallait savoir sur l’intervention : la technique, les risques, les bénéfices attendus, le suivi après l’opération… et répondre à vos éventuelles questions
  •  Vous informer sur les modalités pratiques et administratives de l’hospitalisation (prise de rendez-vous auprès de l’anesthésiste, demande d’accord préalable auprès de la CPAM, réserver votre chambre à la clinique)
  •  Programmer la date opératoire
     

L’intervention et l’hospitalisation

La durée de l’hospitalisation varie entre 3 à 5 jours, selon l’état général du patient.

Il faudra prévoir au minimum 4 semaines d’arrêt de travail après la sortie de l’hôpital.

Ø  Le jour « J »

Les interventions chirurgicales peuvent durer de 1 heure à 2 heures 30. Elle sera réalisée sous anesthésie générale, la plupart du temps par coelioscopie.

Cette technique est recommandée car elle limite la douleur, permet une récupération plus rapidement et les cicatrices sont plus petites et peu visibles.

Vous passerez 2 à 3 heures en salle de réveil.

Vous remonterez ensuite dans l’unité spécialisée bariatrique du service de chirurgie digestive.

La réalimentation se fera progressivement dès le lendemain de votre intervention. La diététicienne de l’hôpital passera tous les jours pour vous réexpliquer tous les principes de votre nouveau rythme alimentaire.
 

Le suivi post-opératoire

Tout l’enjeu, après votre opération, va consister à ne pas retomber dans un problème d’obésité.

Le suivi post-opératoire est donc primordial pour évaluer votre perte de poids, vérifier que vous êtes en bonne santé, dépister et prendre en charge les éventuels problèmes psychologiques que vous pourriez rencontrer, adapter les traitements s’ils ne sont pas bien acceptés et vérifier que votre organisme s’adapte bien aux nouvelles contraintes alimentaires.

La réussite de cette opération dépend beaucoup de l’investissement personnel que vous aurez tout au long de votre suivi.

  • LE CHIRUGIEN

Vous le verrez le 1 mois après l’opération, ensuite au 3ème mois, puis 6 mois, 1 an. Idéalement on vous demandera de refaire un point tous les ans pour évalue votre état de santé général.

  • LA DIETETICIENNE

Le suivi alimentaire est INDISPENSABLE.

Nous nous voyons 3 semaines à 1 mois après votre opération.

Selon votre état nutritionnel et l’évolution de votre perte de poids les rendez seront espacés entre 1 à 4 mois.

Je ferais le point sur vos apports alimentaires, la progressivité de votre perte de poids.

Des bilans avec l’impédancemètre pourront être refait dans le but d’évaluer votre perte musculaire et de la limiter au maximum.

 

  • LA PSYCHOLOGUE

     

    L’opération ne résout pas tous les problèmes. Les blocages ou troubles émotionnels présents avant l’intervention peuvent refaire surface après. Il est donc très important de refaire un point avec votre psychologue si vous en ressentez le besoin.

    Les effets psychologiques accentuent souvent les problèmes de poids, il faut éventez que les kilos émotionnels se réinstallent.

 

Moyens de paiement

  • Chèques bancaires
  • Espèces